Risques de coupure d’électricité cet hiver

Risques de coupure d’électricité cet hiver : avec la guerre en Ukraine beaucoup de français se pose la question des coupures pour cette fin d’année. Avec notre parc nucléaire avons nous véritablement un risque ?

Premier parc mondial de centrales nucléaires avec 56 réacteurs sur 18 sites, la France demeure le premier exportateur européen d’électricité et une référence dans le secteur du nucléaire civil. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison, qu’il est souvent fait appel à la France, chaque fois que la question du nucléaire civil est évoquée dans des pourparlers internationaux.

Et pourtant malgré son parc impressionnant, sa compétence mondialement reconnue, et les Twh d’électricité exporté, la France importe régulièrement en hiver de l’électricité à d’autres pays. Dans le contexte de marché très tendu de par le conflit Russie / Ukraine la France ne va peut-être pas pouvoir importer et se trouver face à des risques de coupure d’électricité cet hiver.

Le parc nucléaire face aux risques de coupure d’électricité cet hiver

En premier lieu, l’ensemble des réacteurs ne sont pas tous en fonctionnement (maintenance, canicule comme durant l’été 2022, etc.)

Également parce que le nucléaire français est moyennement adopté aux périodes de grand froid. En effet, les centrales nucléaires françaises  produisent de l’électricité dite « de base », c’est-à-dire une électricité destinée à répondre à la demande lors des périodes de consommation moyenne. Par contre, lorsqu’il fait très froid, et que la consommation des ménages augmente subitement, les centrales nucléaires ne sont pas en mesure de répondre à cette demande soudaine et il faut faire appel à des unités de production plus facilement modulables comme des centrales fonctionnant au fioul, au gaz et au charbon.

Cela sera le cas cette hiver de la centrale à charbon de Saint-Avold. Moins de 6 mois après avoir fermé, les certains salariés ont été rappelés afin de faire face aux risques de coupure d’électricité cet hiver. Certaines centrales de production, comme les turbines à combustion, peuvent ainsi être déclenchées et lancées à pleine puissance rapidement.

Alors quoi faire ?

Toutefois, dans un contexte européen global ou chaque pays va chercher à importer, le risque de coupure d’électricité cet hiver est maximum. On comprendra donc aisément que les coupures d’électricité sont largement envisageable voir… inévitables. La meilleure solution qui a été trouvé reste d‘encourager les économies de consommation…

Impact de la guerre en Ukraine sur le prix du gaz électricité

Quel impact de la guerre en Ukraine sur le prix du gaz ?

La Russie est historiquement le principal fournisseur du gaz en Europe.

Au début de la guerre avec l’Ukraine cette situation a poussé les prix du gaz vers le haut avec une hausse des tarifs très importants.

Toutefois, la France est l’un des pays européens les moins dépendant au gaz Russe et le gouvernement a mis en place un bouclier économique qui a limité l’envolée des prix.

Toutefois, l’application des tarifs sur les offres n’étant pas réglementés est très variable suivant les fournisseurs. Pour en savoir plus vous pouvez aller sur :

▶️ Notre sélection d’offres gaz : ici

▶️ Notre sélection d’offres électricité : ici