VM_OP AVT_728x90.gif
Regards croisés sur les tarifs d'électricité de gaz et des télécoms

Difficultés de paiement EDF ? optez pour le tarif social !

Mis en place depuis le 1er janvier 2005, le tarif social d’électricité est un tarif spécial applicable aux clients  disposant de faibles ressources. continuer »

La hausse du prix de l‘électricité reste d’actualité

Certes, le sujet fâche. Il paraît même que c’est son évocation qui aurait couté le siège de PDG à Pierre Gadonneix. Mais son départ étant désormais consommé, plus rien ne l’empêche de redire ce qu’il pense de la hausse des prix de l’électricité en France. continuer »

GDF-Suez pour une hausse tarifs d’électricité

hausse-tarif-electriciteDans un entretien accordé au journal Libération, le PDG de GDF Suez s’est prononcé en faveur d’une forte hausse des tarifs réglementés d’électricité. La raison invoquée est qu’une forte hausse pourra assurer une réelle concurrence sur le marché français. A défaut de quoi, poursuit-il,EDF se retrouverait en situation de monopole. continuer »

Les ménages épargnées par la fin des tarifs réglementés

tarif-reglemente-electriciteDans le précédent article sur les tarifs réglementés de vente d’électricité, nous évoquions l’éventualité de leur disparition suite à un accord convenu entre le gouvernement français et la Commission européenne. En fait d’accord, il s’agit plutôt d’un courrier adressé le  Premier ministre François FILLON à Neelie KROES, commissaire européenne à la concurrence et à Andris PIEBALGS, commissaire européen à l’énergie continuer »

La fin des tarifs réglementés prévue pour 2015 ?

C’est en tout cas ce qui ressort d’une information publiée par les Échos et concernant le contentieux du marché de l’électricité entre  le gouvernement français et la Commission européenne. continuer »

Hausse des tarifs d’EDF : une augmentation bien plus forte

hausse-tarifs-edf 2009

La hausse des tarifs réglementés d’électricité, décidée par le gouvernement, devrait en principe être de 1,9% en moyenne, mais une analyse de cette hausse montre déjà des disparités qui font faire grincer les dents à la rentrée.

D’après Le Figaro, sont d’abord concernés quelques 500 000 clients Tempo qui vont devoir se voir appliquer une augmentation de 4,7%. Ensuite c’est les abonnements des petites installations utilisant 3 KVa qui  subiront une hausse de leur abonnement annuel de 138,5 %. Il passera ainsi de 21,48 euros hors taxes à 51,24 euros. Idem  pour les abonnés utilisant 6 KVa. Leur abonnement annuel passera de 54,48 euros à 58,32 euros, soit une hausse de 7%. Cette forte augmentation de la part fixe des tarifs d’électricité (l’ abonnement), nous fait penser à l’épisode Gaz de Bordeaux qui a fait couler beaucoup d’encres et de salives avant que les usagers ne finissent par obtenir le retour aux anciens tarifs.

L’histoire va t-elle se répéter ?

Article liés :

La hausse inévitable des tarifs d’EDF

Qu’est ce qui va changer avec la réforme du marché de l’électricité ?

EDF confirme la hausse des tarifs de l’électricité

A compter de demain, Samedi 15 Août, les tarifs réglementés de vente de l’électricité augmentent de 0,2 centime d’euro TTC en moyenne par kWh pour les particuliers. Ce montant représente une hausse du prix de l’électricité  1.9 % par rapport aux tarifs en vigueur. continuer »

Le PS contre toute hausse des tarifs d‘électricité

C’est par un communiqué que les secrétaires nationaux du PS ont demandé au gouvernement de renoncer à l’augmentation des prix de l’électricité dans cette période de crise. Pour le PS, EDF étant en bonne santé, il est choquant de faire payer les usagers. L’usager-consommateur ne doit pas payer les choix industriels opérés par les dirigeants d’EDF au détriment du réseau national. continuer »

Tarifs d’électricité :1,9% de hausse demandée

Le  gouvernement vient de saisir, pour avis, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) de projets d’arrêtés fixant les tarifs de vente de l’électricité pour une application à compter du 15 août. Pour les particuliers la hausse demandée s’élève à 1,9% tandis qu’elle est de l’ordre de 2,3% pour les clients professionnels. Rien donc à voir avec les 20% de hausse des tarifs demandés par EDF.

Toutefois, la décision finale ne sera pas prise avant l’avis de la CRE. En effet, celle-ci a pour rôle de vérifier que la hausse des tarifs demandée corresponde effectivement aux coûts d’EDF. Si ce n’est pas le cas, elle devra rendre un avis défavorable qui, rappelons-le, ne liera tout de même pas le gouvernement.

Tarifs de l’électricité: la demande d’EDF est “incompréhensible”

La polémique continue autour de la hausse voulue par EDF.

Aujourd’hui, c’est encore la ministre de l’Economie qui réagit.”La demande d’EDF d’une augmentation de 20% est incompréhensible pour tout le monde, surtout pour moi, quand on la sort de son contexte” a estimé jeudi  Christine Lagarde tout en confirmant envisager une hausse…

Et si Pierre Gadonneix ne faisait que dire tout haut, ce que tous les politiques pensent tout bas ?

12»