3.6 iPhone 4 avec Origami star 728x90
Regards croisés sur les tarifs d'électricité de gaz et des télécoms

La stratégie gagnante des MVNOs

MVNOs, operateurs mobiles les moins chersUn vent d’évolution souffle sur les télécommunications en France. Démarrage timide en juillet 2004, offensive gagnante au fil des ans…, les opérateurs de réseau mobile virtuels (MVNOs) ébranlent le monopole des géants télécoms (Orange, SFR, Bouygues). Ces opérateurs low-cost suscitent un intérêt grandissant auprès des consommateurs,gagnent des parts de marché et bouleversent ainsi le leadership des opérateurs historiques.

Comment les MVNOs gagnent ils leur part du marché mobile ?

Sans payer pour des infrastructures de télécommunications, les opérateurs low-cost achètent des minutes de téléphone aux opérateurs de réseaux classiques et les revendent à leurs abonnés sous leurs marques. Une évolution positive qui change la donne, mais qui profite aux géants télécoms avec une implémentation renforcée sur des marchés ciblés. Les offres tarifaires attractives des opérateurs low-cost répondent aux besoins spécifiques (SMS, appels internationaux….) des consommateurs (étudiants, jeunes, familles…). Une percée contraignant l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) à prendre des mesures : changement simplifié d’opérateur mobile, délai de portabilité raccourci… Les opérateurs virtuels gagnent en légitimité, poussant la Commission Européenne en 2003 à demander aux opérateurs téléphoniques classiques d’ouvrir leurs réseaux aux MVNO. De 2005 à 2006, les opérateurs virtuels quintuplent leur part de marché.

Des chiffres qui parlent d’eux-même

Une croissance soutenue renforcée par la hausse de la TVA, entrainant des résiliations sans frais d’abonnements chez les opérateurs classiques. Cela profite aux MVNO, avec 570.000 clients de plus au premier trimestre 2011 (Observatoire de la téléphonie mobile de l’ARCEP). Leur part de marché passe en un an de 6,31% à 8,4%. Sur la même période, les opérateurs classiques enregistrent une baisse de 542.000 abonnés. Le taux d’équipements mobiles dépasse 100%, au profit des MVNO (Baromètre des mobiles de l’ARCEP). Avec des services accessibles et pas chers, les opérateurs mobiles low-cost s’installent. Un exemple de réussite avec Virgin Mobile (réseau Orange) qui comptabilisait 2 millions de clients au premier trimestre 2011 (hausse de 161.000 abonnés). Cette baisse des prix et la diversification des offres de services des opérateurs virtuels constituent une réelle menace pour le monopole d’Orange, SFR et Bouygues. Un pari gagnant sur un marché des télécommunications, autrefois oligopolistique.

Une comparaison des prix des forfaits mobiles difficile

forfait mobile difficile a comparer21,2% des français trouvent que la comparaison des offres mobile est difficile. 8,6% des utilisateurs des téléphones portables la considèrent même très difficile. Cela représente près d’un tiers des personnes interrogées.

Ces chiffres sont tirés du rapport de la Commission Européenne sur la satisfaction des Européens par rapport aux différents services qu’ils utilisent (énergie, transport, télécommunication). continuer »

C’est quoi un MVNO? La liste des MVNO

MVNO operateur low costMNO sont les initiales qui définissent un opérateur mobile classique (Mobile Network Operator). Il n’en existe que trois en France : SFR, Orange et Bouygues Telecom. Ils détiennent une licence GSM attribuée par l’Arcep.
MVNO est l’anagramme anglais de Mobile Virtual Network Operators qu’on peut traduire par opérateur de réseau mobile virtuel.

Pour schématiser, un MVNO est une société privée qui va négocier des accords (via un MVNE) avec les trois principaux opérateurs pour utiliser leur réseau et leurs infrastructures. Il va ensuite revendre des offres portables sous une nouvelle marque. Il en existe une vingtaine en France. Pour bénéficier de leurs tarifs, il est indispensable de posséder une carte SIM de ce MVNO. continuer »