3.6 iPhone 4 avec Origami star 728x90
Regards croisés sur les tarifs d'électricité de gaz et des télécoms

Pourquoi le prix du gaz doit baisser de près de 20%

baisse-prix-gaz-avrilOn le sait désormais : le prix du gaz naturel ou plus précisément le tarif réglementé de vente du gaz naturel devrait baisser d’environ 11,3% au 1er avril 2009. La Commission de Régulation de l’Énergie vient d’être saisie à ce sujet par le gouvernement pour avis.
Cependant nombres, de voix s’élèvent déjà pour dénoncer cette baisse qu’elles qualifient d’insuffisante. Ceci, compte tenu de la baisse record enregistrée par les cours mondiaux du pétrole, sur lesquels sont indexés le prix du gaz facturé aux consommateurs finals.
Pour les associations de consommateurs, la baisse du prix du gaz devrait être d’environ 20% parce qu’il s’agit là, du niveau de baisse consenti aux industriels en janvier par le gouvernement.
Mais l’argumentation la plus pertinente revient aux experts qui se sont basés sur la formule de calcul du prix du gaz indexé pour prétendre que la baisse devrait être plus proche de 20% que des 11% que propose le gouvernement.
En effet, la formule régissant les révisions tarifaires prend en compte la moyenne du prix du pétrole et du dollar sur une période de 6 mois se terminant un mois avant la date du mouvement tarifaire. La révision tarifaire au 1er avril prendra donc en compte la moyenne des prix du pétrole sur la période allant du 1er septembre 2008  au 28 février 2009, soit 43,4 E/bl. La baisse des coûts d’approvisionnement devrait donc être de 36% selon la formule tarifaire. Ceci correspondrait à une baisse des tarifs d’environ 18% dans la mesure où les coûts d’approvisionnement représentent d’environ 50% des tarifs réglementés en moyenne.
Un autre analyste quant à lui, estime que la baisse devrait être de 20% en se basant sur la différence entre l’index ayant servi de base à la dernière évolution et l’index pertinent qui servira de base à l’évolution tarifaire d’avril 2009. Pour ce dernier, l’index pertinent ayant permis de fixer les prix du gaz en août 2008 était 71,21 €/baril tandis que l’index pertinent pour fixer les prix du gaz au 1er avril  sera de 43,22 €/baril. Ce qui revient à une baisse de près de 40%. Or, on sait que le coût d’approvisionnement de la « molécule » gaz, représente 50% des coûts de fourniture, le reste des coûts représentant l’acheminement et les coûts de commercialisation. La baisse de 40% du coût d’approvisionnement devrait ainsi conduire à une baisse de 20%.

Lien vers le seconde analyse



    del.icio.us De.lirio.us Digg Facebook Google Mixx Scoopeo Sphinn Technorati Wikio Wikio FR Yahoo! Buzz YahooMyWeb E-mail this story to a friend! Print this article!

Laisser un commentaire...



VM_OP AVT_468x60_1.gif