3.6 iPhone 4 avec Origami star 728x90
Regards croisés sur les tarifs d'électricité de gaz et des télécoms

Électricité : le paradoxe du nucléaire français

electricite hiverDeuxième parc national de centrales nucléaires avec 59 réacteurs pour une puissance de 63 GW, la France demeure le premier exportateur européen d’électricité et une référence dans le secteur du nucléaire civil. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison, qu’appel est souvent fait à la France, chaque fois que la question du nucléaire civil est évoquée dans des pourparlers internationaux. Dernier exemple en date, les négociations techniques sur les livraisons de combustible nucléaire à L’Iran.

Et pourtant malgré son parc impressionnant, sa compétence mondialement reconnue, et 19 Twh d’électricité exporté au cours du deuxième semestre 2009, la France va peut-être devoir importer de l’électricité à des pays (à l’instar de l’Allemagne) qui eux, ont abandonné le nucléaire.

Comment expliquer ce paradoxe ?


Tout simplement parce que le tout nucléaire est mal adopté aux périodes de grand froid.En effet, les centrales nucléaires françaises  produisent de l’électricité dite « de base », c’est-à-dire une électricité destinée à répondre à la demande lors des périodes de consommation moyenne. Par contre, lorsqu’il fait très froid, et que la consommation des ménages augmente subitement, les centrales nucléaires ne sont pas en mesure de répondre à cette demande soudaine  et il faut faire appel à des unités de production plus facilement modulables comme des centrales fonctionnant au fioul, au gaz et au charbon. Certaines centrales de production, comme les turbines à combustion, peuvent ainsi être déclenchées et lancées à pleine puissance en une vingtaine de minutes là il aurait fallu 2 à 3 jours pour démarrer une centrale nucléaire. D’où la nécessité pour la France d’importer de l’électricité à ses voisins afin de répondre aux fortes consommations d’électricité pendant les périodes de froid. On comprendra donc aisément pourquoi, si jamais nos voisins sont en pénurie, les coupures d’électricité seront inévitables. Pour l’instant, selon l’UFE, la meilleure solution est « d’encourager les économies de consommation en période de pointe ».



    del.icio.us De.lirio.us Digg Facebook Google Mixx Scoopeo Sphinn Technorati Wikio Wikio FR Yahoo! Buzz YahooMyWeb E-mail this story to a friend! Print this article!

1 commentaire on “Électricité : le paradoxe du nucléaire français”

  1. [...] Pourquoi la France, championne du nucléaire, est-elle obligée d’importer de l’électricité ? Voilà la question que se pose Greenpeace suite à l’annonce évoquant l’importation par le France, le mois dernier  de 458 gigawattheures (GWh). Pour comprendre le mystère, nous vous recommandons ce billet sur le paradoxe du nucléaire français. [...]

Laisser un commentaire...